Sondage : ces Restos du coeur, qu'est-ce qu'on les aime  !

le , mis à jour à 09:05
0

Le 26 septembre 1985, en direct sur Europe 1, Coluche lançait une « petite idée comme ça » qui débouchait, trois mois plus tard, sur la naissance des Restos du cœur à l'intention des personnes démunies. A l'époque, l'humoriste imaginait une initiative éphémère.

 

Trente et un ans plus tard, l'association, qui a ouvert cette semaine sa campagne hivernale, fait plus que jamais partie du paysage de la solidarité. Si les Français s'en désolent, à en croire notre sondage Odoxa, ils applaudissent en même temps ses actions, vitales pour près d'un million de précaires. Ils sont en effet 59 % à estimer que les Restos ne devraient plus exister en 2016 et 93 % à se féliciter de leur utilité.

 

EN SAVOIR PLUS

>> DANS LE RETRO. Il y a 30 ans, la première campagne hivernale des Restos du Cœur

 

« Nous aussi, on pense qu'on ne devrait plus exister, on n'est pas là pour notre plaisir personnel mais pour répondre à une forte demande », commente Patrice Blanc, président, depuis un mois, des Restos. L'organisation, qui récolte le plus de dons en France de la part du public (81 M€ lors de la précédente collecte) derrière l'Association française contre les myopathies, est solidement installée dans le cœur de la population. Plus de huit citoyens sur dix (82 %) en ont une bonne opinion. « On doit d'abord cette popularité à l'élan donné par le fondateur, Coluche. Ensuite à notre indépendance totale et à nos 71 000 bénévoles qui assurent une présence de proximité. Enfin, à la rigueur de notre gestion. Nos frais généraux sont faibles, ils ne représentent que 7,3 % de nos ressources », analyse le nouveau patron.

 

Comme le montre notre étude, l'implication des Enfoirés, fédération de stars du show-biz pour la bonne cause, est aussi une locomotive pour convaincre les Français de donner. Ces facteurs permettent à l'association de tenir le choc. « On constate des mouvements de générations ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant