Sondage : avec 41% des voix au 1er tour, le FN aux portes de l'Aisne

le
1
Sondage : avec 41% des voix au 1er tour, le FN aux portes de l'Aisne
Sondage : avec 41% des voix au 1er tour, le FN aux portes de l'Aisne

«S'il y a un endroit où on peut gagner, c'est bien dans l'Aisne », pronostique Marine Le Pen avant même de découvrir notre sondage exclusif Odoxa pour le premier tour des élections départementales dans cette terre de Picardie. La présidente du Front national ne croit pas si bien dire. Selon notre enquête, le FN obtiendrait 41 % au premier tour ! Très loin devant l'UMP-UDI (24 %) et surtout devant le PS et ses alliés (20 %), qui dirigent ce département.

Bien sûr, comme tout sondage, il s'agit d'une mesure de l'opinion à un instant T, et celle-ci n'a pas valeur de pronostic. D'autant que ce sondage est réalisé à l'échelle du département, alors que le vote aura lieu dans chacun des 21 cantons de l'Aisne. Cependant, le signal envoyé à une semaine du premier tour est clairement une alerte pour la droite et la gauche. Jamais le FN -- qui ne détient qu'un seul conseiller général sortant dans toute la France -- ne s'est retrouvé aussi près des portes du pouvoir d'un exécutif local.

Largement en tête chez les ouvriers et les jeunes

A la lecture de notre enquête, les candidats du FN sont d'ailleurs en capacité de se qualifier pour le second tour dans la quasi-totalité des 21 cantons. Ce qui met le parti de Marine Le Pen « dans une position extrêmement favorable pour remporter dans quinze jours une victoire historique dans un département », note Gaël Sliman, président d'Odoxa.

Dans ce territoire rural marqué par un chômage supérieur à la moyenne nationale, la fermeture des services publics et un sentiment d'abandon généralisé, le discours frontiste à l'attention de cette « France des oubliées » porte à plein. D'ailleurs, chez les ouvriers, le FN obtiendrait 59 % au premier tour ! Et il ferait presque aussi bien chez les 25-34 ans, avec un électeur sur deux convaincu. « C'est la preuve que les classes populaires ont le sentiment que le gouvernement leur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9859476 le lundi 16 mar 2015 à 03:35

    C,est aussi la preuve que certains ne reflechissent pas plus loin que le bout de leur nez ! Nos politiques actuels ne sont certes pas toujours eclaires, mais ceux qui s'appretent a voter FN le sont peut-etre encore moins. Pauvre FRANCE !