Sondage : 73 % des Français favorables aux JO-2024 à Paris

le
1
Sondage : 73 % des Français favorables aux JO-2024 à Paris
Sondage : 73 % des Français favorables aux JO-2024 à Paris

Une très large majorité de Français, 73%, se dit en faveur de l'organisation des jeux Olympiques d'été 2024 à Paris, révèle mardi un sondage de l'Institut CSA pour Direct Matin. Sur ces partisans des JO, 29% se disent même «tout à fait favorables». Cet engouement est encore plus marqué chez les Franciliens qui soutiennent à 76% la tenue des Jeux à Paris, 36% y étant «tout à fait» favorables.

Ces chiffres, publiés à deux jours de la présentation par Bernard Lapasset, président du Comité français du sport international (CFSI), sur la faisabilité et l'opportunité d'une candidature aux jeux Olympiques, sont toutefois en net recul par rapport au même sondage, effectué en juin 2005, pour les JO-2012. A cette date, 87% des Français et 83% des habitants de la Région parisienne se disaient en faveur des JO-2012. Mais c'était à quelques semaines de l'élection, finalement favorable à Londres, le dossier parisien était alors très structuré alors qu'il n'est aujourd'hui qu'un projet.

Le sondage CSA révèle par ailleurs que le soutien aux JO décroît avec l'âge. Il est de 88% chez les 18-24 ans, de 61% seulement chez les plus de 65 ans. Les femmes, à 70%, soutiennent Paris-2024 un peu moins que les hommes (75%).

Un souhait de François Hollande

Le jeudi 6 novembre 2014, sur TF1, François Hollande s'était déclaré favorable à l'organisation de ces Jeux olympiques à Paris. Des déclarations qui avaient semblé avoir pris de court la mairie de Paris puisqu'une conférence de presse avait aussitôt été organisée, dès le lendemain de l'intervention du chef de l'Etat, à l'Hôtel de Ville de Paris. A cette époque, la maire socialiste de la capitale, Anne Hidalgo, avait indiqué que sur le fond elle n'était pas défavorable à ces JO. Cependant, elle avait tenu à temporiser l'élan du président, rappelant qu'il fallait pour cela attendre les conclusions des groupes de travail du mouvement sportif français qui seront ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.lauver le mardi 10 fév 2015 à 12:20

    En plus c'est gratuit, c'est l'état qui paie :o)