Sondage : 70% des Français voient venir«l'explosion sociale»

le
1
Sondage : 70% des Français voient venir«l'explosion sociale»
Sondage : 70% des Français voient venir«l'explosion sociale»

Selon 7 Français sur 10 interrogés par l'Ifop, la France pourrait connaître une explosion sociale à court terme, révèle un sondage paru dans Dimanche Ouest France.

Le risque, «dans un contexte marqué par de nombreux plans sociaux et une forte tension entre l'exécutif et la rue, principalement dans le cadre des mobilisations des opposants au "mariage pour tous", analyse l'Ifop, est jugé «certain» par près d'un Français sur cinq (19% des 1.005 personnes interrogées par l'Ifop). Il est jugé «probable» par 51% des sondés.

Lors de précédents sondages, en 1998 pour l'Événement du Jeudi et en 2009 pour Challenges, le risque d'explosion sociale était craint respectivement par 64% et 66% des Français.

Selon l'Ifop, «si aucun clivage de sexe ou d'âge ne semble se dessiner, l'appréhension du risque d'explosion sociale en France apparaît liée à la catégorie socioprofessionnelle, à la région d'habitation ainsi qu'à la proximité politique».

Les ouvriers s'y attendent plus que les cadres

Ainsi, poursuit l'institut de sondage, «les ouvriers se montrent plus nombreux qu'en moyenne à s'attendre à une explosion sociale (à 81%, soit 11 points de plus que l'ensemble des Français), les professions libérales et cadres supérieurs semblant quant à eux plus dubitatifs quant à la survenue d'un tel événement (seuls 57% le redoutent pour les prochains mois)».

Les habitants du Grand Ouest, «région pourtant traditionnellement modérée», souligne l'Ifop, estiment à 77% l'arrivée probable ou certaine d'un tel événement dans les prochains mois. En Ile de France, ils sont 66% à partager ce sentiment.

Les sympathisants de droite sont les plus préoccupés

Enfin, les sympathisants de droite apparaissent bien plus préoccupés par le risque que ceux de gauche (respectivement 80% contre 54%). «Ces résultats sont inverses à ceux observés en 2009, époque où la gauche (alors dans l'opposition, NDLR)...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jbellet le samedi 27 avr 2013 à 15:00

    durant des années la gauche leurs raconter des histoires et leurs a fait croire que la crise n'existait pas chez nous, qu'il ne fallait rien changeant dans ce pays et que tout était de la faute de sarkozy! on comprend leurs deception