Sondage : 55% de Français favorables aux statistiques éthniques

le , mis à jour à 21:36
2
Sondage : 55% de Français favorables aux statistiques éthniques
Sondage : 55% de Français favorables aux statistiques éthniques

L'affaire Ménard a provoqué un tollé en début de semaine, tout en relançant le débat sur les données ethniques. Un sujet sensible, qui divise les Français. Selon un sondage Odoxa pour l'émission d'i-Télé CQFD et «Le Parisien» - «Aujourd'hui en France», 55% des personnes interrogées se disent favorables à «la constitution de statistiques ethniques» car «mieux connaître la réalité est le meilleur moyen de lutter contre les discriminations». A contrario, 44% y sont opposées, car elles jugent «choquant de tenir compte de l'origine ou de la race des gens lorsqu'on enregistre des statistiques sur eux».

Le clivage apparaît nettement, dès lors que les sondés sont questionnés en fonction de leur proximité partisane. «Les sympathisants de gauche sont ainsi près des deux-tiers (64%) à refuser par principe les statistiques ethniques, alors que ceux de droite (78%) et surtout du FN (91%) s’y déclarent favorables», relève Gaël Sliman, le président d'Odoxa, qui en déduit : «Voilà donc un bien beau sujet pour des politiques qui, à gauche comme à droite, éprouveraient le besoin de fédérer autour d’eux leurs camps en réactivant à cette occasion du clivage partisan.»

Le décompte des écoliers musulmans à Béziers (Hérault) -une pratique interdite par la loi- du maire (soutenu par le FN) Robert Ménard choque en revanche une majorité de Français. 54% des personnes interrogées par Odoxa se déclarent «choquées par ces méthodes». «Ce résultat consacre un net rejet, le terme choqué étant extrêmement fort en matière de sondages», souligne Gaël Sliman.

Mais là encore, poursuit-il, il existe «de très forts clivages dans l’opinion sur cette question selon l’orientation partisane de personnes interrogées» : «Si la réprobation est quasi-unanime auprès des sympathisants de gauche -77% se déclarant choqués- elle est en revanche très minoritaire tant auprès des sympathisants du FN (77% ne sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le samedi 9 mai 2015 à 09:47

    On interdira bientôt les recensements.

  • janaliz le samedi 9 mai 2015 à 09:21

    Et alors ! Que je sache ce sont les "représentants" du peuple qui font les lois. Et il me semble que les 55% d'aujourd'hui paraissent regretter leur vote "réactif". La démocratie se mérite. Les Anglais viennent de nous donner une sacré leçon : désapprouvé, je démissionne...