Sommet social: 430 millions d'euros pour l'emploi

le
0
Les mesures les plus controversées, en faveur de la compétitivité, ne seront détaillées qu'à la fin de mois.

Après quatre heures de discussion, Nicolas Sarkozy a détaillé mercredi les mesures d'urgence retenues en faveur de l'emploi. Elles représentent un coût de 430 millions d'euros en 2012 pour l'État, une somme qui devra être économisée ailleurs sur le budget. L'Élysée appelle les partenaires sociaux à doubler la mise, via les fonds de formation qu'ils gèrent. Les réformes structurelles liées à la compétitivité seront, elles, détaillées «à la fin du mois».

u ?Développement du chômage partiel

Comme attendu, le chef de l'État a décidé de mettre des moyens supplémentaires pour permettre aux entreprises d'utiliser plus et mieux les dispositifs de chômage partiel. «On doit tout faire pour éviter de couper le lien entre le salarié et son entreprise», a justifié Nicolas Sarkozy. Plusieurs mesures de simplification vont être prises par décret: réduction de 20 à 10 jours du délai de réponse de l'administration à toute demande de chômage partiel, sup

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant