Sommet européen : «Un accord est notre devoir»

le
0
Lors du congrès du Parti populaire européen (PPE) et avant le sommet qui débute ce soir, le président de la République, Nicolas Sarkozy a souligné que «l'Europe n'a jamais été aussi proche de l'explosion».

Le ton était volontairement grave. A la tribune du Congrès du Parti populaire européen (PPE) - l'ensemble des partis de droite en Europe- le président de la République française, Nicolas Sarkozy, a dressé le bilan de l'Union européenne et plus particulièrement de la zone euro. «Il faut avoir le courage de dresser un diagnostic juste. Jamais l'Europe n'a été aussi nécessaire ni autant en danger. Jamais autant de pays n'ont voulu adhérer à l'Europe pourtant elle n'a jamais été aussi proche de l'explosion», a-t-il affirmé. «L'euro qui devait inspirer de la confiance, ne l'inspire pas. L'Europe qui devait protéger, inquiète les peuples de tous les pays», a-t-il ajouté.

Accord obligatoire

«Il faut être d'accord sur ce diagnostic sinon on ne sera d'accord sur rien», a-t-il asséné en insistant sur l'urgence de la situation. «N'ayons pas peur des mots: il faut refonder et repenser l'Europe». Nicolas Sarkozy s'est dit profondément engagé dans le combat pour l'Eu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant