Sommet européen : le mot qui fâche Merkel et Hollande

le
0
Le président français et la chancelière allemande n'ont pas la même interprétation de l'accord sur l'union bancaire scellé en juin. La raison ? Un problème de traduction du texte.

L'empoignade entre Angela Merkel et François Hollande à propos de l'union bancaire se fonde sur deux interprétations divergentes de la décision du Conseil de l'Eurogroupe du 29 juin.

Pour le président français, l'instauration d'un superviseur bancaire unique, prévu au 1er janvier 2013, suffit à permettre de recapitaliser directement les banques en difficulté, afin d'éviter un alourdissement de la dette souveraine du pays concerné.

Pour la chancelière allemande, il ne suffit pas que le mécanisme de surveillance ait été créé, encore faut-il qu'il soit «effectif», un mot qui apparait dans la version anglaise mais non dans la version française du communiqué final de l'Eurogroupe du 29 juin.

Version anglaise:

«... When an effective single supervisory mechanism is established, involving the ECB, for banks in the euro area the ESM could, following a regular decision, have the possibility to recapitalize banks directly.»

Version française:

«.... Lorsqu'un mécanisme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant