Sommet européen : Hollande tente d'apaiser les tensions avec Barroso

le
0
À son arrivée à Bruxelles, le chef de l'État français a jugé les questions personnelles «secondaires», avant le début d'un sommet qui doit valider jeudi soir la feuille de route adressée par Bruxelles au gouvernement Ayrault.

De notre correspondant à Bruxelles

Ceux qui attendaient de François Hollande qu'il entre dans l'arène contre José Manuel Barroso en sont pour leurs frais. Resté muet dans le fracas de la bataille menée par plusieurs de ses ministres, le chef de l'État n'a rompu le silence que pour siffler la fin de partie. «Les questions personnelles, tranche-t-il, sont secondaires».

Le président de la République s'est hissé au-dessus de la mêlée, dès le début d'un sommet européen qui tente de limiter les dégâts de la récession, le chômage des jeunes et les difficultés des PME. «Je ne me détermine pas par rapport aux personnes mais sur les décisions qui sont prises, a-t-il ajouté. Ce qui compte, c'est la croissance, l'emploi et la maî...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant