Sommet des Amériques : Obama et Castro réunis en tête à tete

le , mis à jour à 22:42
0
Sommet des Amériques : Obama et Castro réunis en tête à tete
Sommet des Amériques : Obama et Castro réunis en tête à tete

Quelques heures après leur symbolique poignée de main lors du Sommet des Amériques organisé au Panama, les présidents américain et cubain ont entamé vers 21h45 (heure de Paris) un échange plus «substantiel», comme l'avait annoncé la veille la Maison Blanche. Au terme de dix-huit mois de tractations menées dans le plus grand secret, leur face à face était très attendu, après cinquante-trois ans de crise.

Juste avant ce tête à tête sans précédent, Barack Obama a remercié Raul Castro pour son «esprit d'ouverture». »C'est évidemment une rencontre historique (...) Nous sommes désormais en position d'avancer vers l'avenir», a-t-il ajouté devant quelques journalistes, avant d'entamer cette rencontre à huis clos, en marge du sommet. «Nous voulons parler de tout, mais nous devons être patients, très patients», a déclaré Raul Castro.

Auparavant tous deux, s'étaient  se sont exprimés devant les 35 chefs d'Etat des Amériques. S'exprimant le premier devant une trentaine de ses pairs du continent, Barack Obama a affirmé samedi que le rapprochement entre Washington et La Havane marquait «un tournant».

Raul Castro : Obama, un «homme honnête»

Dans une très longue allocution, son homologue cubain a salué la probité du président des Etats-Unis, le qualifiant d'«homme honnête», dans la foulée d'un plaidoyer contre les ingérences des anciennes administrations dans les affaires cubaines et latino-américaines. Vendredi, Barack Obama avait assuré que le temps des «ingérences» américaines sur le continent était révolu.

Raul Castro verrait comme un «pas positif» une «décision rapide» des Etats-Unis sur le retrait de Cuba de la liste des Etats soutenant le terrorisme. Le président américain n'a pas encore pris de décision au sujet de ce retrait, posé comme préalable par La Havane au rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, avait annoncé vendredi la Maison Blanche.

VIDEO. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant