Sommet crucial à Bruxelles : le Royaume-Uni va-t-il sortir de l'Union européenne ?

le , mis à jour à 11:00
3
Sommet crucial à Bruxelles : le Royaume-Uni va-t-il sortir de l'Union européenne ?
Sommet crucial à Bruxelles : le Royaume-Uni va-t-il sortir de l'Union européenne ?

Brexit or not Brexit ? La sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne sera la question pour les 28 chefs d'Etat de l'UE qui se réunissent jusqu'à vendredi à Bruxelles. Face à une opinion publique de plus en plus remontée, le Premier ministre David Cameron fait monter les enchères, s'appuyant sur la crise de l'immigration et sur sa volonté de jouer en solo dans les échanges financiers. Alors qu'un référendum sur la question doit être organisé au Royaume-Uni, probablement au mois de juin, le résultat de ce sommet européen va conditionner la position de David Cameron pour ce scrutin.

L'immigration en filigrane

Pour l'heure, plusieurs dossiers sont loin de faire l'unanimité. Alors que l'Europe affronte une grave crise migratoire, le Premier ministre britannique veut réduire ou limiter les prestations sociales pour les ressortissants européens qui travaillent en Grande-Bretagne. Plus précisément limiter les primes sous forme de crédits d'impôts qui s'ajoutent aux salaires pour les ménages les plus modestes. «Il n'est pas juste que les immigrés touchent ces aides alors qu'ils n'ont pas encore contribué au financement du système de protection sociale», a affirmé David Cameron, estimant que cela permettait de limiter le flux migratoire.

Cette mesure est cependant jugée «discriminatoire», d'une part par les pays d'Europe centrale et de l'Est, qui estiment que leurs travailleurs seront particulièrement pénalisés, d'autre part en vertu du principe de libre circulation des personnes au sein de l'UE. Par ailleurs, les pays est-européens craignent que d'autres pays s'engouffrent dans cette brèche. La chancelière allemande Angela Merkel a apporté un soutien explicite à David Cameron: « Il est évident que chaque pays membre doit pouvoir protéger son système social contre les abus», a-t-elle expliqué . «Il ne s'agit pas juste des intérêts particuliers des Britanniques, a-t-elle poursuivi. Bien au contraire, de nombreux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bobded il y a 10 mois

    c'est déja dans les tuyaux ils y vont pour l'apéro

  • doussine il y a 10 mois

    je pense que ce serait un mal pour un bien...

  • M4336591 il y a 10 mois

    Plutôt que de sortir de l'UE, elle ferait mieux de "sortir" Cameron. Cela dit, je mange mon chapeau si UK sort de l'UE.