«Sommes-nous encore une Église capable de réchauffer le coeur ?»

le
0
À Rio, le pape François lève pour la première fois le voile sur sa conception de l'Eglise : donner plus de place aux femmes, adopter une «grammaire de la simplicité» pour l'Eglise, vraiment répondre aux «besoins des gens» sans les condamner. » DÉCRYPTAGE - Un pape inspiré par le marxisme ?

Envoyé spécial à Rio

Un Pape ne parle que de Dieu et de l'Eglise. François n'a pas échappé à la règle depuis son élection le 13 mars dernier, mais il n'avait pas encore eu l'occasion de donner sa vision d'ensemble de l'Eglise catholique. Il avait jusque là procédé par petites touches successives, souvent très acides pour le système ecclésial, mais sans prendre le temps d'expliquer les grands axes de sa conception de l'Eglise. Cela inquiétait beaucoup certains évêques et cardinaux car le pape donnait non seulement l'impression de ne pas savoir où il allait mais sa méthode d'action faisait penser à de l'à peu près.

Il n'en est rien. François sait où i...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant