Somme : feu vert pour la plus grande ferme de France

le
0
Somme : feu vert pour la plus grande ferme de France
Somme : feu vert pour la plus grande ferme de France

« C'est décevant. Nous allons déposer un recours devant le Conseil d'Etat », annonce M e Grégoire Frison, avocat des anti-ferme des Mille Vaches sur les communes de Drucat et Buigny-Saint-Maclou, près d'Abbeville (Somme). Hier, le tribunal administratif a débouté notamment l'association Novissen, qui regroupe plus de 2?000 adhérents, Picardie Nature ou encore la Confédération paysanne, de leur requête en référé réclamant la suspension de l'arrêté préfectoral du permis de construire des bâtiments et du complexe de méthanisation datant du 7 mars 2013.

Le projet, unique en France, porté par Michel Ramery, un entrepreneur du BTP, prévoit l'implantation de 19?000 m 2 de surfaces construites sur 2 ha et demi. Dans un premier temps, le permis a été accordé pour 500 vaches et 300 veaux, mais, à terme, 1?750 vaches et veaux seront accueillis sur place.

Depuis des mois, la mobilisation ne faiblit pas. La Confédération paysanne a multiplié les opérations coup de poing sur le chantier de construction. Il a été partiellement mis à sac. Les opposants ont aussi découvert qu'un bâtiment, depuis démonté, empiétait sur une zone archéologique.

Dans son arrêt, le tribunal administratif estime notamment que le projet ne devait pas être soumis à une étude d'impact, que les éventuelles irrégularités qui affecteraient les constructions en cours d'édification par rapport au permis de construire délivré sont sans incidence sur la légalité de ce dernier. Et aussi qu'il ne ressort pas des conditions d'implantation et de fonctionnement du projet que ce dernier serait de nature à porter atteinte à la salubrité ou à la sécurité publique ou, encore, qu'aucun des moyens soulevés par les requérants n'est de nature à susciter un doute sérieux sur la légalité de l'arrêté du préfet.

Le pessimisme des opposants

« Ce n'est qu'un référé, nous ne sommes pas sur le fond, ajoute ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant