Sombres ados, oiseau sauteur et Dieu : la sélection cinéma de DVD

le
0
David Mourato dans le film portugais et français de João Salaviza, "Montanha".
David Mourato dans le film portugais et français de João Salaviza, "Montanha".

Chaque mercredi dans La Matinale, la rédaction du « Monde » vous propose son choix de films pour la semaine.

Découvrir un jeune cinéaste sur grand écran (Joao Salaviza, auteur du très beau « Montanha ») ou en retrouver un décédé récemment et trop longtemps ignoré (Marcel Hanoun, avec les quatre films que rassemble le beau coffret « Les Saisons »). Voilà une piste ambitieuse pour cette semaine de cinéma qui en offre également d’autres, plus ouvertes au grand public.

Noire adolescence : « Montanha », de Joao Salaviza

Montanha s’ouvre sur une image sublime, celle d’un enfant allongé sur son lit, nous tournant le dos, et dont l’échine ensoleillée fend la pénombre ambiante comme une cicatrice incandescente. Avant même que le récit ne démarre, il y a là un mélange de douleur et d’alanguissement qui contient en secret toute la formule du film à venir. Ce dos, c’est celui d’un garçon de 14 ans, David, et ce soleil ardent, celui d’un été caniculaire, inondant ces grands ensembles immobiliers de Lisbonne, où l’enfant vit. Bientôt, celui-ci apprend que son grand-père, qui veillait sur lui, gît à l’hôpital entre la vie et la mort. David se retrouve au centre d’une famille en lambeaux : père absent, mère effondrée, demi-sœur en couches-culottes, beau-père aigri venu fouiner dans les parages.

Alors il prend la tangente et s’entête à vivre ce que son âge lui réserve, du chahut adolescent (sécher les cours, traîner avec son ami Rafael, piquer un scooter) aux premiers émois amoureux (les baisers échangés avec Paulinha, « la plus belle fille du bâtiment »). Rien de bien original dans le sujet ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant