Somalie : les islamistes condamnent à mort l'otage

le
0
Les insurgés d'al-Chebab ont déclaré avoir «décidé unanimement d'exécuter» le Français Denis Allex. Les autorités françaises, qui estiment qu'il est mort dans le raid de ce week-end, dénoncent une manipulation.

«Avec son raid, la France a volontairement signé l'arrêt de mort de Denis Allex». Les islamistes somaliens d'al-Chebab ont annoncé mercredi dans un communiqué avoir «décidé unanimement d'exécuter» l'agent de la DGSE, qu'ils détiennent depuis trois ans et demi. Les insurgés se justifient en citant «la persécution croissante par la France des musulmans à travers le monde, sa politique d'oppression de l'islam sur son sol (et) les opérations militaires françaises dans la guerre contre la charia en Afghanistan et plus récemment au Mali». Un autre responsable du mouvement islamiste a précisé à l'AFP «ce verdict ne sera pas modifié, cet homme doit mourir».

Les insurgés ne précisent pas si la sentence a déjà été accomplie mais côté français on estime en ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant