Somalie: assaut des islamistes shebab contre le palais présidentiel

le
0
Somalie: assaut des islamistes shebab contre le palais présidentiel
Somalie: assaut des islamistes shebab contre le palais présidentiel

Les islamistes somaliens shebab, affiliés à Al-Qaïda, semblent prendre le contrôle du palais présidentiel à Mogadiscio. Ils ont affirmé mardi soir avoir pris possession du bâtiment après une vaste opération lancée contre le régime.

«Nos combattants sont à l'intérieur du soi-disant palais présidentiel», a déclaré à l'AFP le porte-parole militaire des shebab, Abdulaziz Abu Musab. «Nous contrôlons le quartier général du régime apostat», a-t-il ajouté.

Des hommes lourdement armés ont attaqué le palais présidentiel, visé par un attentat à la bombe et des coups de feu, ont rapporté auparavant la police et des témoins. «Des hommes armés ont attaqué un point de contrôle derrière l'enceinte qui abrite le bâtiment», a déclaré un officier de police, Ali Hussein. «Il y a eu une grosse explosion et les forces de sécurité combattent les assaillants», a-t-il ajouté, sans confirmer si les hommes armés ont pu pénétrer dans l'enceinte fortifiée au c?ur de la capitale, connue sous le nom de «Villa Somalia».

«Situation sous contrôle», selon les autorités

Cependant, des sources sécuritaires somaliennes affirment que «le président somalien est en sécurité, mais pas au palais présidentiel». Et d'ajouter peu après que la situation est «sous contrôle». Un officiel a déclaré qu'«au moins neuf assaillants sont morts. Tous ont été tués et la situation est sous contrôle, l'attaque est terminée».

Le palais présidentiel déjà attaqué en février

Selon les témoins, il y avait d'intenses échanges de tirs et d'autres fortes détonations. «Les balles volent depuis le palais, a déclaré Halimo Nure, un témoin habitant dans le voisinage. Il y a des coups de feu, il y a aussi des explosions, on dirait qu'ils utilisent des grenades».

Le palais présidentiel avait subi en février un assaut du même genre, perpétré par les shebab qui ont également attaqué le Parlement, en mai. Expulsés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant