Solvay : une transformation encore mal valorisée par la Bourse

le
0
Le siège social de Solvay à Bruxelles. (© Solvay)
Le siège social de Solvay à Bruxelles. (© Solvay)

En moins d’un an, l’action du chimiste a baissé de plus de 45%. Sur la période, le groupe belge n’a pourtant ni revu en baisse ses prévisions, ni déçu lors de la publication de ses comptes trimestriels. En progression de 14% sur les neuf premiers mois de l’année, l’excédent brut d’exploitation publié à l’automne 2015 avait même nettement dépassé les attentes des analystes. Alors pourquoi une telle dégringolade ?

Des marchés en difficulté

Dans l’esprit de beaucoup d’investisseurs, Solvay cumule les acti­vités dans des régions ou des ­domaines en difficulté, voire clairement en crise. La société est ainsi exposée à la Chine (environ 10% des ventes) et au Brésil (7%), deux pays qui inquiètent les observateurs depuis plusieurs trimestres.

Avant l’effondrement du prix de l’or noir, le groupe réalisait 5% de son chiffre d’affaires dans un secteur pétrolier aujourd’hui dévasté. Même le marché des smartphones (moins de 6% des ventes) montre des signes d’affaiblissement depuis quelques mois.

Dans un tel contexte, le groupe dirigé par Jean-Pierre Clamadieu apparaît d’autant moins résistant qu’il affiche un taux d’endettement supérieur à la moyenne du secteur en raison d’une grosse acquisition réalisée à prix d’or l’an dernier. Mais toutes ces difficultés devront être confirmées lors de la publication des résultats annuels. Surtout, au-delà de ces considérations

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant