Solvay rachète l'américain Chemlogics pour un milliard d'euros

le
0
SOLVAY RACHÈTE UNE ENTREPRISE AMÉRICAINE POUR 1,3 MILLIARD DE DOLLARS
SOLVAY RACHÈTE UNE ENTREPRISE AMÉRICAINE POUR 1,3 MILLIARD DE DOLLARS

BRUXELLES (Reuters) - Solvay a annoncé lundi le rachat de la société américaine non cotée Chemlogics pour une valeur d'entreprise de 1,3 milliard de dollars (un milliard d'euros) en vue de renforcer sa présence sur le marché des spécialités chimiques pour l'extraction du pétrole et de gaz.

Le groupe belge précise dans un communiqué que l'opération lui assurera une part "significative" de ce segment, qu'il chiffre à huit milliards de dollars.

"Cette acquisition accélère la transformation que Solvay a engagée pour devenir un fournisseur de solutions innovantes. Le groupe évolue vers des métiers à forte croissance, avec des marges élevées et un meilleur équilibre entre marchés finaux et entre régions du monde", ajoute le président du comité exécutif, Jean-Pierre Clamadieu.

Chemlogics, qui emploie 277 personnes, réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 500 millions de dollars et son excédent brut d'exploitation (Ebitda) a enregistré une croissance à deux chiffres au cours des cinq dernières années, précise Solvay.

La valeur d'entreprise retenue pour l'acquisition représente un multiple de 10,7 fois l'Ebitda des 12 derniers mois (8,7 fois en tenant compte des effets fiscaux) ajoute le communiqué.

Solvay assure que le rachat de Chemlogics, qui devrait être finalisé à la fin de 2013, aura un effet relutif sur le bénéfice par action dès la première année. L'opération sera financée sur la trésorerie disponible mais le groupe prévoit de lancer un emprunt obligataire hybride de près d'un milliard d'euros pour renforcer son bilan.

La société américaine sera intégrée dans la division Novecare de Solvay, qui produit entre autres des tensioactifs, des polymères naturels et des solvants.

L'action Solvay gagnait 1,58% à 109,20 euros à 10h53 sur Euronext, alors que l'indice CAC 40, dont elle fait partie, perdait 1,07% et que le Stoxx 600 de la chimie abandonnait 1,34%.

Philip Blenkinsop; Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant