Solvabilité II trop exigeante sur l'immobilier

le
0
(NEWSManagers.com) - L'une des propositions clés du projet de directive Solvabilité II, à savoir appliquer un taux de 25 % pour la couverture en fonds propres des investissements immobiliers des compagnies d'assurances, va trop loin, selon une étude réalisée par IPD (Investment Property Databank) et publiée le 15 avril (" The IPD Solvency II Review : Informing a New Regulatory Framework for Real Estate" ).

Selon IPD, ce taux pourrait être ramené à 15 % sans du tout mettre en péril les objectifs de la réglementation. IPD observe que l'Autorité européenne de l'assurance (Eiopa) s'est surtout appuyée dans son approche sur les mouvements de valeur au Royaume-Uni, supérieurs à la moyenne. Si l'on élargit l'analyse à l'échelle européenne, poursuit IPD, on observe des scénarios très différents et beaucoup plus représentatifs des marchés européens, qui invitent à un réexamen des exigences en fonds propres.

Le projet de recherche, qui a débouché sur une étude d'une cinquantaine de pages, a été commandé par sept associations européennes, sous la houlette de Inrev (European association for investors in non-listed real estate vehicles), et soutenu par l'Association européenne des assureurs britanniques (ABI), l'Association britannique de l'immobilier (BPF), l'Association allemande de la gestion financière (BVI), l'Association européenne de l'immobilier public (Epra), le Forum de l'immobilier d'investissement (IPF) et la Fédération allemande de l'immobilier (ZIA).

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant