Solution russe pour les fils d'acier de Sodetal

le
0

STRASBOURG (Reuters) - Le tribunal de commerce de Bar-le-Duc (Meuse) a accepté lundi l'offre du groupe russe Terwingo pour la reprise de l'entreprise métallurgique Sodetal, en redressement judiciaire après le désengagement en septembre dernier de son propriétaire, l'Allemand Saarstahl.

La société de Saint-Pétersbourg conservera 152 salariés sur 313 et reprendra à partir de juillet l'activité de fil laitonné pour pneumatiques et panneaux solaire pour lesquels elle dispose de marchés en Russie, a précisé à Reuters Me Ralph Blindauer, l'avocat du comité d'entreprise.

Terwingo hérite de l'entreprise de Tronville-en-Barrois pour une somme symbolique mais s'engage à y réaliser cinq millions d'euros d'investissement. Une clause d'inaliénabilité garantit par ailleurs que les 200 machines resteront sur le site.

Saarstahl devrait de son côté dépenser quelque 15 millions d'euros dans l'opération, notamment pour le plan social et une fiducie dans laquelle seront placées les sommes nécessaires pour en financer un second si le repreneur échouait dans sa relance de l'activité.

(Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant