Solution en vue à Cerrejón

le
0

Commodesk - La direction de Cerrejón a annoncé le 15 février à 1 h du matin que grâce l'entremise du ministère du Travail, elle allait rencontrer les syndicats de mineurs sur de nouvelles bases, pour conclure le conflit qui paralyse le site colombien depuis le 7 février. Les partenaires ne se sont pas revus en face à face depuis que la grève a commencé.

Les discussions ont achoppé sur la demande de 7% de revalorisation de salaires des mineurs, l'entreprise proposant 5,1%. Le syndicat Sintracarbon a revu ses exigences à la baisse en acceptant désormais de transiger à 5,8%, et attend un geste de la direction.
A défaut de solution négociée acceptable par les deux parties, l'entreprise compte recourir à l'arbitrage.

Le conflit affecte les revenus de 11.500 familles, écrit le quotidien libéral El Pais, et elle a un coût important pour la collectivité, la mine représentant 60% du PIB de la région de La Guajira.

Les négociateurs ont subi des mesures d'intimidation, écrit pour sa part la fédération syndicale mondiale Industri ALL. Le trésorier de Sintracarbon aurait été invité à la prudence, par un appel sur son portable, tandis qu'un correspondant anonyme indiquait à la femme du président du syndicat savoir où trouver ses enfants à l'école.

La mine de charbon à ciel ouvert de Cerrejón a produit 34,6 millions de tonnes pour l'exportation en 2012, sur un total de 75 millions de tonnes exportés par la Colombie. Le gouvernement avait fixé aux charbonniers un objectif plus ambitieux de 89 millions de tonnes, qui n'a pas été atteint.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant