SOLOCAL en repli, un mandataire ad hoc a été nommé et les covenants bancaires ne seront pas tenus

le
0

(AOF) - Solocal Group recule de 1,62% à 2,862 euros après avoir annoncé qu'un mandataire ad hoc a été nommé par le Tribunal de Commerce de Nanterre afin "de faciliter l’obtention dans les meilleurs délais d’un accord équilibré (sur la réduction de la dette financière du groupe) prenant en compte les intérêts de l’ensemble des parties prenantes, dont les actionnaires et les créanciers."

Cette nomination constitue un cas de défaut au titre de la documentation qui régit les obligations garanties senior à échéance 2018 émises par PagesJaunes Finance & Co. S.C.A et a pour effet de déclencher l'exigibilité anticipée de ces obligations. Pour mémoire, PagesJaunes Finance & Co. S.C.A est une société sans lien capitalistique avec la société SoLocal Group.

Il est précisé qu'en application de la loi, la nomination du mandataire ad hoc et l'exigibilité anticipée des obligations PagesJaunes Finance & Co. S.C.A qui en résulte n'auront pas d'effet sur la maturité de la dette financière du groupe SoLocal, qui n'est donc pas exigible par anticipation.

Dans ce contexte, il est envisagé de proposer prochainement aux porteurs des obligations PagesJaunes Finance & Co. S.C.A. (via une procédure de sollicitation de consentement) de devenir directement créanciers de la société SoLocal Group en se faisant attribuer la créance sous-jacente de même montant que PagesJaunes Finance & Co. S.C.A. détient sur la société SoLocal Group et qui est nantie au profit des porteurs d'obligations. Ceci permettra aux porteurs d'obligations de participer directement aux discussions entre SoLocal Group et ses créanciers. Cette procédure de sollicitation de consentement fera l'objet d'un communiqué distinct.

Compte tenu d'un processus de restructuration de sa dette qui se prolonge au-delà des délais initialement anticipés, SoLocal Group ne respectera probablement pas ses covenants bancaires à fin juin 2016 ni à fin septembre 2016 et ce en dépit du fait que la performance commerciale du groupe continue d'évoluer favorablement depuis début 2016. Le niveau très élevé de la dette financière limite fortement la capacité du groupe à réaliser les investissements nécessaires à l'accélération de sa croissance digitale. Ces éléments, combinés au fait que la capacité de SoLocal Group de rembourser ses dettes financières à leurs échéances contractuelles de mars et de juin 2018 est extrêmement improbable, rendent impérative une réduction drastique de la dette financière.

SoLocal Group tiendra le marché et les actionnaires régulièrement informés de l'évolution des discussions concernant sa dette financière.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant