SOLOCAL : Benjamin Jayet précise ses propositions d'amendement du plan de restructuration

le
1

(AOF) - Benjamin Jayet, premier actionnaire de Solocal avec 7% du capital et fondateur de l'association Les actionnaires de Solocal, créée en début de semaine pour s'opposer au nouveau plan de restructuration du groupe, a annoncé avoir demandé à Solocal d’ajouter des projets de résolutions à l’ordre du jour de l'Assemblée générale des actionnaires de la société qui doit se tenir le 15 décembre 2016." Il avait déjà évoqué une partie de ces amendements auprès de l'AFP en début de semaine et apporte maintenant des précisions tout en rajoutant quelques points.

Cette réunion doit permettre de statuer sur la nouvelle mouture du projet - qui prévoit toujours deux augmentations de capital - présentée par le Conseil d'administration de la société qui comprend des opposants au plan précédent. L'enjeu est donc d'amender un plan qui est déjà une version révisée du projet initial.

Benjamin Jayet se concentre sur cinq points. Il demande d'abord l'attribution de 7 actions gratuites pour une détenue aux actionnaires déjà présents au capital de Solocal pour limiter leur dilution lors de l'opération. Le plan du 3 novembre prévoit 3 actions gratuites pour deux détenues.

Ensuite, BJ Invest (holding de Benjamin Jayet) demande de donner aux actionnaires comme aux créanciers une clause de retour à meilleure fortune avec l'attribution, en plus des actions gratuites, de deux BSA (bons de souscription d'action) pour 1 action, à 2 euros.

Troisièmement, le premier actionnaire de Solocal souhaite la mise en place d'une clause de "lock-up" de 3 ans pour les créanciers, qui bénéficieront d'une conversion de leur dette en capital, et s'engageront ainsi à être des actionnaires de long terme.

Quatrièmement, Les actionnaires de Solocal militent pour un renforcement du Conseil d'administration avec deux nouveaux administrateurs indépendants, Dominique Besnard, Jérôme Gallot, et Benjamin Jayet.

Enfin, ce dernier appelle à assurer l'équité de toutes les rémunérations, "avec le vote en assemblée d'un ratio d'équité de 25 entre le plus haut et le plus bas salaire dans l'entreprise, et de la suspension des jetons de présence pour les administrateurs jusqu'à la première distribution de dividendes".


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • f5gbi il y a 4 mois

    "un ratio d'équité de 25 entre le plus haut et le plus bas salaire dans l'entreprise" Ben oui, pourquoi pas !!!