Solitaire du Figaro : Desjoyeaux énervé après la première étape

le
0
Solitaire du Figaro : Desjoyeaux énervé après la première étape
Solitaire du Figaro : Desjoyeaux énervé après la première étape

Michel Desjoyeaux n'a pas caché sa déception à l'arrivée de la première étape du solitaire du Figaro. Le Français, arrivé en 21eme position à Porto, a reconnu avoir fait un bon début de course mais que la suite n'avait pas été à son goût. Il est notamment revenu sur son classement final et sur l'écart concédé à Yann Eliès : « J'avais dit avant le départ que 20 bateaux pouvaient gagner La Solitaire. Je suis 21eme alors ça veut dire que je ne vais pas la gagner. Mais ça, c'est juste un décompte mathématique qui n'a rien à voir avec la réalité. La réalité c'est qu'il y en a un qui a pris la poudre d'escampette. Du coup, il nous a tous énervés. Nous n'en sommes qu'à la première étape. Moi, ce que je retiens surtout, c'est que j'ai montré le maillot, comme ils disent dans le cyclisme. Je vais essayer d'aller jusqu'au bout cette fois-ci. Parce que ça m'énerve. Je pense que dans les favoris que Yann a relégué loin au classement, certains n'ont peut-être plus la même motivation qu'au départ. Je ne me classe pas dans cette catégorie. Je reste combatif, je vais tenter des coups et prendre plus de risques encore. Je vais attaquer plutôt que de baisser la garde?»Le Français s'est également exprimé sur la prochaine étape, entre Porto et Gijon. Un parcours raccourci de 298 miles. Desjoyeaux est très motivé avant cette étape : « Bien reposé : oui et non. Non parce que ce n'est jamais assez mais oui dans la mesure où je pensais arriver à Porto beaucoup plus fatigué que ça. Cette deuxième étape s'annonce un peu plus ventée, au moins sur la première partie du parcours jusqu'à la pointe nord espagnole. En revanche sur la fin on risque bien d'avoir du mou. C'est sans doute là qu'il peut se passer des choses? Même si le parcours a été raccourci afin de nous permettre d'avoir suffisamment de repos à Gijón avant le départ de la troisième étape, on est quand même parti pour 2 jours et demi à 3 jours de course. C'est une étape où il y aura pas mal de coups à jouer, notamment au niveau du contournement du Cap Finisterre. On va tenter ! »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant