Soldes d'été : un bilan très mitigé et insuffisant pour sauver la saison

le , mis à jour à 20:00
3
Soldes d'été : un bilan très mitigé et insuffisant pour sauver la saison
Soldes d'été : un bilan très mitigé et insuffisant pour sauver la saison

Les soldes, qui se terminent officiellement  ce mardi soir, devraient se clôturer sur un bilan très mitigé, notamment pour l'habillement où la fréquentation en dents de scie pendant les six semaines de prix réduits n'aura pas suffi à sauver une saison morose. «C'est correct, mais sans plus», commente Yves Marin, expert en consommation et directeur du cabinet Wavestone.

 

Un chiffre d'affaire en progression de 1,5% dans le textile

 

 Yves Marin table sur des progressions de chiffres d'affaires de l'ordre de 3% pour les enseignes d'équipement de la maison et de 1,5% pour le textile. Une tendance que confirme Didier Simon de Bessac, président de la Fédération des enseignes de l'habillement (FEH), pour qui la période devrait enregistrer «entre 0 et 2%» de hausse des ventes par rapport à l'an dernier : «On s'en sort pas mal par rapport à ce que l'on craignait. Mais il existe des disparités importantes, avec notamment des boutiques de périphérie qui s'en sortent mieux que les centre-villes». 

 

Des marges rognées qui ne compensent pas une mauvaise saison 

 

Didier Simon de Bessac, président de la Fédération des enseignes de l'habillement (FEH), estime que «dans la mesure où les ventes en soldes se font avec des marges rognées, cela ne devrait pas pour autant suffire à compenser la saison désastreuse».  En effet, pour attirer des clients au pouvoir d'achat restreint et n'ayant pas forcément le coeur à consommer dans un contexte sécuritaire tendu, les commerçants ont dû consentir des rabais importants. «Le -50% devient la référence», note M. Simon de Bessac. Ces remises conséquentes, conjuguées au fait que les consommateurs avaient très peu acheté de produits d'été les mois précédents en raison d'une météo peu clémente, «ont clairement soutenu les premiers jours des soldes qui ont connu une bon démarrage», explique M. Marin.

 

VIDEO. Soldes d'été: 63% des commerçants se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ECP1988 il y a 10 mois

    reco @ dest : j'en connais qui jettent leurs fringues pour avoir la place d'en acheter d'autres alors qu'ils en stockent dans toutes les pièces de leur logement. Le shopping : un "loisir" de plus à psychanalyser.

  • M348281 il y a 10 mois

    Tout va bien ? C'est comme pour l'état d'urgence, le matin on le lève et l'après midi on le remet . Ici, tout va bien le matin et rien ne va plus l'après midi !

  • d.e.s.t. il y a 10 mois

    Les placards sont pleins, il faut passer à autre chose!