Soldes d'été: les clients au rendez-vous aux premières heures, mais la tendance reste incertaine

le
1
Une certaine affluence a été constatée dans les magasins, grâce au beau temps et des rabais intéressants. AFP PHOTO /JACQUES DEMARTHON
Une certaine affluence a été constatée dans les magasins, grâce au beau temps et des rabais intéressants. AFP PHOTO /JACQUES DEMARTHON

(AFP) - Les soldes d'été qui se sont ouverts mercredi matin ont semblé plutôt bien démarrer, avec une certaine affluence constatée dans les magasins, grâce au beau temps et des rabais intéressants, même si la tendance restait "encore incertaine" pour beaucoup de commerçants.

"On est plutôt sur une bonne tendance. Il y a déjà une bonne affluence dans certaines boutiques, du monde en caisse. A l'image de la saison qui a été meilleure que l'an dernier, on voit des soldes qui partent plutôt bien", analyse Aude de Moussac, experte consommation chez Kurt Salmon.

"Les gens sont arrivés tranquillement, mais maintenant il y a la queue partout", a déclaré peu après 11H00 Agnès Vigneron, directrice des Galeries Lafayette à Paris.

Mais, ajoute-t-elle, "il est difficile de dégager une tendance pour le moment".

Même constat au Printemps où "pour le moment on est plutôt sur un trafic et des ventes identiques à l'an dernier. C'est plutôt pas mal, mais il est encore trop tôt pour faire un bilan", explique la direction.

"Les premières heures sont moins importantes que par le passé, maintenant les clients ne se lèvent plus forcément une heure plus tôt pour venir faire les soldes, ils attendant la pause déjeuner ou le soir", souligne Mme Vigneron.

"Rituel immanquable"

A l'ouverture, la traditionnelle file d'attente semblait ainsi moins importante qu'à l'accoutumée devant les grands magasins parisiens, surtout alimentée par une clientèle étrangère, a constaté une journaliste de l'AFP.

Quelques habituées, comme Linda, 52 ans, pour qui le "premier jour des soldes reste un rituel immanquable" avaient tout de même posé une journée de congés pour l'occasion.

Mais pour la plupart des clientes, comme Nounou, venue avec une amie "parce que le hasard a voulu qu'on ne travaille pas aujourd'hui", une partie des achats à prix réduits a déjà été effectuée.

"Avec les cartes de fidélité, on a déjà eu des promotions depuis une semaine, donc pour les enfants, j'ai déjà fait tous mes achats. Là, je viens juste pour compléter", explique pour sa part Sabrina, les bras malgré tout chargés d'articles à la caisse de Mango.

Dans cette enseigne, qui n'a fait aucune opération promotionnelle avant les soldes, la foule se presse. Une heure après l'ouverture, certaines tailles sont déjà difficiles à trouver, et les caissières semblent un peu débordées.

A Lille aussi, les rues commerçantes apparaissent un peu plus animées que lors des derniers soldes. Beaucoup comme Marie Olivier, institutrice de 52 ans, sont venus profiter de rabais attractifs, pouvant atteindre les -50%. "Je suis là pour les prix", déclare cette mère qui élève seule ses enfants de 13 et 17 ans, soulignant que pour elle, hors soldes, "tout est cher, vraiment trop cher".

A Rennes, les chalands se sont également bousculés dans les rues du centre-ville mercredi matin. "Ca démarre plutôt bien, le beau temps aide", déclare Mohammed, vendeur de chaussures.

Même constat à Strasbourg où, selon Antoine Teulé, assistant marketing au Printemps, la matinée a été "dynamique. Le trafic est là. Nous avons ouvert une heure plus tôt que d'habitude, dès 8H00, et il y avait du monde. Et pas uniquement chez nous: dans les rues de Strasbourg, on voyait qu'il y avait de l'animation dès les premières heures", a-t-il souligné.

A Lyon, le démarrage apparaissait plus lent. "Ce n'est pas vraiment la fièvre, et en plus il y a eu des ventes privées la semaine dernière", fait remarquer une employée de l'enseigne Esprit, où seules une "petite dizaine" de clientes étaient présentes dès le lever de rideau.

Sur internet en revanche, la tendance semblait mercredi midi déjà très positive sur certains sites, comme Sarenza (panier moyen en hausse de 3%) ou Spartoo, qui a enregistré un pic de fréquentation à l'ouverture, avec 13 paires vendues à la seconde, et des ventes en hausse de 40% à 9H00.

"Au vu des premières heures, et sachant que le pic des ventes est prévu entre 18H00 et 22H00 à la sortie des bureaux, nous nous attendons à une excellente première journée", a prédit Odile Szabo, directrice marketing chez PriceMinister.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • OREGON3 le dimanche 29 juin 2014 à 10:11

    faux je suis allé aux galeries Lafayette les 2 premiers jours et il y avait beaucoup moins de monde qu'en 2013, la raison je pense, la qualité des articles bidons en soldes, l'arnaque ne prends plus, vous rajoutez le 15 septembre (I.R)