Soldes : bilan contrasté dans l'habillement

le
0
Désormais, les consommateurs préfèrent étaler leurs achats sur l'année.

Il y a trois semaines, les soldes avaient débuté sous la pluie. Malgré une météo plus clémente, les Français ne se sont pas davantage rués dans les magasins par la suite. Les ventes dans le secteur de l'habillement, le plus dépendant de ces périodes de déstockage saison­nières, ont même reculé de 6% en moyenne par rapport à l'an dernier. Et ce pour la première fois depuis 2006, d'après le bilan des quinze premiers jours établi hier par l'Institut français de la mode (IFM).

Les grands magasins tirent toutefois, de nouveau, leur épingle du jeu: le Printemps et les Galeries ­Lafayette ont vu progresser leur chiffre d'affaires entre 10% et 15%. Positionnées sur le haut de gamme, ces enseignes sont beaucoup moins dépendantes de l'environnement macroéconomique que les hypers et les supermarchés, les grands perdants de cette saison des soldes. Leurs chiffres d'affaires ont chuté entre 15% et 20%, mais, comme d'autres distributeurs, ils avaient connu de bons mois d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant