Soldes : 60 Millions de consommateurs rappellent les pièges à éviter

le
0
FEDOR_DZN / Shutterstock.com
FEDOR_DZN / Shutterstock.com

(Relaxnews) - S'il est un rituel marchand auquel il est difficile d'échapper, c'est bien celui des soldes. Mais sous couvert de dépenser moins, on est parfois incité à acheter n'importe quoi. Alors que le coup d'envoi des soldes d'été est donné mercredi 26 juin, 60 millions de consommateurs détaille les règles à connaître pour éviter les mauvaises affaires

Se méfier des rabais annoncés

Les commerçants rivalisent de réductions, toutes plus importantes les unes que les autres. Mais gare aux rabais en trompe-l'?il !

Premier piège : celui qui annonce le rabais le plus important n'est pas forcément celui qui pratique le prix le plus bas. En effet, le commerçant qui pratiquait des prix de départ très élevés a plus de facilités pour afficher de gros rabais. Pendant les soldes, il faut donc continuer à faire jouer la concurrence, en s'attachant au prix de vente final, et non pas au pourcentage de réduction.

Deuxième piège : certaines annonces, ou publicités, sont trompeuses. C'est le cas si un commerçant affiche en vitrine, en gros caractères, « Jusqu'à -50% », alors que la plupart des modèles sont à -10% et qu'il se contente de deux ou trois produits à -50%. Devant une telle situation, le consommateur peut alerter les services de la répression des fraudes.

Maîtriser les règles de l'échange et du remboursement

En période de soldes, de nombreux commerçants affichent un panneau indiquant que les produits soldés ne sont « ni repris, ni échangé ». Cette restriction est légale, mais dans certaines limites.

Un commerçant a parfaitement le droit de refuser de reprendre un vêtement pour lequel vous vous seriez trompé de couleur ou même de taille. Rien ne l'y oblige juridiquement.

En revanche, il doit respecter les garanties légales - garantie de conformité et garantie des vices cachés. Ainsi, si vous avez acheté un téléviseur en soldes qui, une fois déballé, se révèle défectueux, ou se révèle ne pas avoir les caractéristiques annoncés, le vendeur doit le remplacer ou le rembourser.

Autre limite : les achats sur Internet. Même en période de soldes, les achats sur le web bénéficient du délai de rétractation de sept jours prévu par la loi. Le client peut donc renvoyer le produit sans avoir à se justifier, et demander le remboursement.

Chaque mois, le magazine 60 millions de consommateurs livre ses conseils à Relaxnews, pour aborder les problématiques du quotidien et y apporter des solutions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant