Soldat tué au Mali: Le Drian évoque l'attaque d'un "groupe terroriste"

le
0
    PARIS, 6 novembre (Reuters) - Le militaire français 
mortellement blessé vendredi au Mali par une mine a bien été 
victime de "l'attaque d'un groupe terroriste", a déclaré 
dimanche matin le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, au 
Grand Rendez-vous Europe 1-Les Echos-iTELE. 
    "Le maréchal-des-logis chef Fabien Jacq (...) a perdu la vie 
à la suite d'une attaque d'un groupe terroriste au Nord-Mali 
dans une zone qui est toujours une zone fragilisée", a-t-il dit. 
    Le groupe islamiste armé Ansar Dine, implanté dans le nord 
du Mali, a revendiqué une attaque vendredi contre un véhicule 
français, près de Kidal. Mais, samedi, un porte-parole des 
armées françaises n'était pas en mesure de confirmer la véracité 
de cette information.   
    Depuis janvier 2013, 18 soldats français sont morts au Mali. 
 
 (Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant