Soldat mort au Mali : le groupe jihadiste de Belmokhtar revendique l'attentat

le
1
Soldat mort au Mali : le groupe jihadiste de Belmokhtar revendique l'attentat
Soldat mort au Mali : le groupe jihadiste de Belmokhtar revendique l'attentat

L'explosion a tué le 14 juillet le sous-officier du 1er régiment étranger du Génie de Laudun-l'Ardoise (Gard), Dejvid Nikolic. Mercredi, cet attentat meurtrier perpétué dans la région de Gao, au nord du Mali, a été revendiqué par le groupe jihadiste Al-Mourabitoune, de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar. Dans une vidéo, un proche du terroriste se félicite d'avoir «réussi à faire exploser son véhicule piégé contre une unité des forces d'invasion dans la région d'Al-Moustarat». Plusieurs autres Français ont été blessés dans l'attentat.

L'attentat, une «réponse aux Français»

«L'attentat a été une réponse adressée aux Français qui prétendent avoir anéanti les forces jihadistes et réussi l'opération Serval», ajoute Abou Aassim El-Mouhaji. Quelque 1 700 militaires français participent à cette mission lancée en janvier 2013 pour stopper la progression des islamistes armés et soutenir les troupes maliennes. Elle doit s'achever dans les prochains jours pour céder la place à une opération plus large et permanente de lutte contre le terrorisme au Sahel, qui mobilisera 3 000 militaires français.

«L'opération Serval qui a été lancée contre les peuples musulmans a fini par plonger la région dans une guerre civile et des affrontements inter-ethniques alors que le pouvoir islamique avait mis fin à ces tensions», estime le porte-parole du groupe jihadiste. «Les Français ont tenté, comme d'habitude, de dissimuler la vérité et de minimiser les pertes engendrées. Ils ont profité de la faiblesse des médias sous-régionaux pour dire qu'il s'agissait d'un simple attentat à la voiture piégée qui a fait une seule victime», poursuit-il, sans dire selon lui combien de soldats français auraient été tués.

VIDEO.Légionnaire français tué au Mali: minute de silence à l'Assemblée

L'adjudant-chef Dejvid Nikolic était âgé de 45 ans, né en Serbie et naturalisé français. Selon le ministère de la Défense, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5005891 le jeudi 17 juil 2014 à 18:29

    Faut leur balancer une B.O.M...B.E. qui nettoie tout ce qui est vivant, nettoyage par le vide...