Solar Impulse II se pose au Caire avant sa dernière étape

le
0
    LE CAIRE, 13 juillet (Reuters) - L'avion solaire Solar 
Impulse II s'est posé mercredi au Caire où il a achevé 
l'avant-dernière étape de son tour du monde entamé en mars 2015 
à Abou Dhabi. 
    Arrivé en provenance de Séville, le prototype a survolé les 
pyramides avant d'atterrir sans encombre à l'aéroport de la 
capitale égyptienne. 
    D'une envergure supérieure à celle d'un Boeing 747, fabriqué 
avec des fibre carbone ultra-légère, Solar Impulse II pèse le 
poids d'une voiture et vole à une vitesse de croisière de 55 à 
100 km/heure. 
    Ses quatre moteurs sont alimentés exclusivement par le biais 
de 17.000 capteurs solaires incrustés dans ses ailes. Quatre 
batteries stockent l'excédent d'énergie afin de permettre des 
vols nocturnes. 
    L'appareil peut monter à une altitude de 8.500 mètres 
(28.000 pieds), mais vole généralement plus bas par souci 
d'économie. 
    L'avion est piloté en alternance par les Suisses André 
Borschberg et Bertrand Piccard. 
 
 (Lila Hassan,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant