Solar Impulse à mi-chemin entre le Japon et Hawaï, front froid franchi

le
0
Solar Impulse à mi-chemin entre le Japon et Hawaï, front froid franchi
Solar Impulse à mi-chemin entre le Japon et Hawaï, front froid franchi

L'avion Solar Impulse se trouvait mercredi après midi (heure de Tokyo) à mi-chemin entre le Japon et Hawaï, après le passage d'un premier front froid au bout de plus de deux jours et deux nuits de vol transpacifique non-stop, un record.Avec plus de 60 heures en solitaire à bord de l'appareil, le pilote André Borschberg a déjà réalisé un exploit inédit, même s'il lui reste encore presque autant à tenir dans son cockpit exigu.Un important obstacle a été franchi avec le passage à la mi-journée d'un premier front froid, selon les organisateurs, ravis de voir ce "mur" derrière l'appareil plutôt que devant."Un obstacle majeur est franchi", ont-ils assuré sur internet. - Un "saut dans l'inconnu" - Il est vrai que ce front, qui va grosso modo de Taïwan à l'Alaska, était pendant des jours jugé si dense et infranchissable que Solar Impulse a reporté plusieurs fois son départ du Japon où il s'était posé le 1er juin pour attendre un temps clément.Le passage du front "est un moment très émouvant", s'est exclamé sur Twitter, Bertrand Piccard, co-concepteur du projet et pilote en alternance de l'aéronef solaire."C'est la première fois que nous effectuons un troisième jour de vol sans interruption, avec un nouveau cycle de recharge des batteries par le soleil", s'était-il félicité quelques heures plus tôt dans une vidéo en ligne."C'est un instant fascinant qui montre qu'un avion peut voler en continu en produisant sa propre énergie", a-t-il poursuivi."Je suis en excellente forme. La nuit a été difficile, mais superbe. Je suis complètement dans la mission", a assuré André Borschberg lors d'une communication vidéo diffusée sur le site du projet."J'aurais voulu me faire une raclette dans cet avion", plaisantait ce pilote de 62 ans, visiblement en forme malgré un temps de sommeil réduit à peu de chose.A 16H30 à Tokyo (07H30 GMT), il avait parcouru plus de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant