Solaire : «Les Chinois veulent discuter le plus vite possible»

le
0
INTERVIEW - Karel de Gucht est commissaire européen au Commerce. Il explique la décision de Bruxelles d'engager le bras de fer avec la Chine sur les panneaux solaires.

LE FIGARO. - Les pressions conjuguées de la Chine et de l'Allemagne vous ont-elles conduit à mettre de l'eau dans votre vin?

Karel DE GUCHT. - L'idée d'une taxe progressive, par palier, est venue de mes services, pas de Pékin ou de Berlin. C'est un bon principe. Il faut profiter de ces soixante jours pour détendre l'atmosphère. Mon collègue chinois m'a clairement dit qu'il veut discuter le plus rapidement possible. L'UE et la Chine doivent parvenir à un règlement amiable.

Pourquoi ce conflit sur les panneaux solaires suscite-t-il tant de passion?

C'est un très gros dossier, plus de 20 milliards d'euros. Il implique d'énormes intérêts. Avec la Chine, nous ne parlons plus de chaussures, de textile, de tubes d'acier ou de va...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant