Solaire, acier : le ton monte entre Pékin et Bruxelles

le
0
Le titre du fabricant français Vallourec a chuté vendredi en Bourse, après la décision du ministère chinois du Commerce de lancer des enquêtes antidumping sur certains tubes d'acier sans soudure en provenance notamment de l'Union européenne.

L'information fait trois lignes dans l'agence de presse officielle Xinhua. «Le ministère chinois du Commerce a lancé vendredi des enquêtes antidumping sur certains tubes d'acier sans soudure en provenance de l'Union européenne, des États-Unis et du Japon.» Cette mesure intervient deux jours après la proposition de la Commission européenne de taxer à 47 % en moyenne les panneaux solaires chinois importés en Europe, accusés de laminer injustement les fabricants du Vieux Continent.

Annoncée alors que vient tout juste ­d'arriver un nouveau patron à la tête de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), le Brésilien Roberto Azevedo, représentant des pays émergents, l'initiative de Pékin préfigure un beau bras de fer entre ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant