Soixante mille centurions alaouites protègent le clan Assad en Syrie

le
0
Le régime de Bachar el-Assad est de plus en plus reclus dans sa forteresse de Damas.

Chaque jour ou presque depuis deux mois, cet officier alaouite «va au charbon» contre les manifestants. «Il est déçu du régime, il en a marre de cogner» , reconnaît un de ses cousins, qui lui parle régulièrement au téléphone. «Mais c'est un soldat, il doit obéir aux ordres», concède-t-il. Pour vaincre d'ultimes réticences, ce membre de la minorité au pouvoir depuis quarante ans se représente les Frères musulmans massacrant les alaouites après leur avoir ravi les rênes du pays. «Quand je vois ces images, raconte l'officier, je ne distingue plus qui est devant moi, je fonce.» Pourtant, si le régime a réussi à maintenir la mobilisation de ses fidèles soutiens, ses prophéties de malheur («les alaouites dans le cercueil, les chrétiens à Beyrouth») n'ont pas suffi à allumer la guerre entre confessions.

La garde prétorienne alaouite aurait-elle des états d'âme? «Il y a eu des défections, affirme un Syrien de passage à Paris, mais pas à un haut niveau.»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant