Soixante éléphants tués au cyanure en un mois au Zimbabwe

le
0

HARARE, 29 octobre (Reuters) - Les autorités du Zimbabwe ont annoncé jeudi soupçonner des braconniers d'être responsables de l'empoisonnement au cyanure de 23 éléphants dans le parc national de Hwange, ce qui porte à 60 le nombre de pachydermes tués dans le pays depuis fin septembre. Quelque 53.000 éléphants vivent actuellement dans le parc de Hwange, dans l'ouest du Zimbabwe. Des gardes du parc ont récupéré la plupart des défenses des 23 éléphants tués vendredi dernier mais les braconniers ont pris la fuite avec trois défenses, ont précisé les autorités. Le cyanure est couramment utilisé dans le secteur minier au Zimbabwe et il est donc relativement facile de s'en procurer. Les braconniers, qui utilisent habituellement des armes de feu et des pièges pour attraper les éléphants, ont commencé à recourir au cyanure en 2013. Des organisations de protection des éléphants estiment que 300 éléphants sont morts en 2013 dans le parc de Hwange d'un empoisonnement au cyanure. Le gouvernement conteste ce chiffre et parle de quelques dizaines d'animaux tués. C'est dans le parc de Hwange que le lion Cecil a été tué en juillet par un chasseur américain. (Mike Saburi; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant