Soixante ans d'amitié franco-allemande

le
0
Au lendemain de la seconde guerre mondiale, les dirigeants des deux pays ont engagé un processus de rapprochement.

La réconciliation franco-allemande a commencé sous la IVe République. Dès 1950, Robert Schuman, ministre des Affaires étrangères, se rend à Bonn à l'invitation du chancelier Konrad Adenauer. La Communauté européenne du charbon et de l'acier (1951) puis le traité de Rome (1957) manifestent avec éclat le rapprochement des anciens ennemis.

Revenu aux affaires en 1958, de Gaulle poursuit et approfondit cette réconciliation. Le Général, qui ne reçoit jamais de chef d'État à Colombey-les-Deux-Églises, y invite Adenauer dès septembre 1958. Marque d'égard exceptionnelle, le chancelier allemand passe la nuit à Colombey. En 1962, le président français fait un voyage triomphal en Allemagne fédérale. Le 22 janvier 1963, à l'Élysée, de Gaulle et Adenauer signent un traité d'entente et de coopération. Les deux hommes se donnent l'accolade devant les photo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant