Soitec se recentre sur l'électronique et nomme un DG

le
0

* Paul Boudre, le DG délégué, devient DG * Auberton-Hervé, PDG et cofondateur, reste président * L'électronique assure l'essentiel du C.A. avec les smartphones * Charge "importante" pour restructuration du pôle énergie solaire (Actualisé avec précisions) PARIS, 19 janvier (Reuters) - Soitec SOIT.PA a annoncé lundi son recentrage sur l'électronique, son coeur de métier, et un changement de gouvernance avec la nomination d'un directeur général, le PDG et cofondateur demeurant président du conseil d'administration. Le fabricant de matériaux semi-conducteurs compte profiter de la croissance persistante des marchés des équipements mobiles - comme les smartphones - au sein de sa division d'électronique, qui représente l'essentiel de ses ventes, et va restructurer son pôle d'énergie solaire. Paul Boudre, qui était directeur général délégué depuis juin 2008 et s'est consacré ces dernières années au développement de la division d'électronique, devient directeur général. André-Jacques Auberton-Hervé demeure président du conseil d'administration, ajoute Soitec. André-Jacques Auberon-Hervé a cofondé Soitec avec Jean-Michel Lamure en 1992, après avoir dirigé plusieurs programmes technologies au sein de Thomson CSF, devenu Thales TCFP.PA en 2000. Soitec a fait ces annonces dans un communiqué publié à l'occasion de l'annonce de son chiffre d'affaires de son troisième trimestre 2014-2015, qui a progressé de 45% à la faveur d'un net rebond de la division d'électronique (+36,3%). Sur les neuf premiers mois de l'exercice, Soitec a réalisé un chiffre d'affaires de 154,0 millions d'euros, en hausse de 24,1%, malgré une baisse de 7,1% de sa division d'électronique, qui représente l'essentiel de ses ventes. Au quatrième trimestre 2014-2015, Soitec s'attend à un nouveau bond des ventes de sa division d'électronique, à environ 65 millions d'euros, contre 44,3 millions au troisième trimestre, à la faveur de ses équipements pour smartphones, dont le marché est prévu en hausse de 30% en rythme annuel. Le groupe précise également dans un communiqué qu'une charge "importante" pour dépréciation d'actifs sera enregistrée au second semestre de l'exercice 2014-2015, clos le 31 mars, afin de refléter les mesures de restructuration de son activité d'énergie solaire. "La société examinera le scénario le plus approprié pour extraire la valeur de ses actifs liés à l'énergie solaire dans le respect de ses obligations à l'égard de toutes les parties prenantes", précise le groupe dans un communiqué. A la suite de la révision des prévisions de ventes de la division Energie solaire, Soitec dit avoir lancé une première série de mesures de réduction des coûts portant entre autres sur le gel ou l'annulation de nombreuses charges d'exploitation et sur une réduction des effectifs concernant environ 100 personnes aux Etats-Unis. D'autres mesures suivront. Le groupe confirme aussi que sa perte opérationnelle courante du second semestre de l'exercice en cours ne sera pas significativement réduite par rapport au premier semestre. BPI France, premier actionnaire individuel du groupe, accueille favorablement la nouvelle stratégie et le changement de gouvernance, indique aussi Soitec. * Le communiqué: http://bit.ly/1yxsjd2 (Cyril Altmeyer, édité par Benjamin Mallet)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant