"Soit l'UE contrôle la crise migratoire, soit elle s'effondre" - Fico

le
1
    BRATISLAVA, 9 février (Reuters) - L'Union européenne doit 
trouver le moyen de contrôler la crise migratoire cette année 
sous peine de se disloquer, prévient le Premier ministre 
slovaque Robert Fico dans une tribune publiée par le quotidien 
Hospodarske Noviny. 
    "Négliger les tensions croissantes, la nervosité et la peur 
des peuples face au fait que l'UE n'a pas de solution véritable 
à la crise migratoire (...) pourrait avoir des conséquences 
catastrophiques", dit le dirigeant social-démocrate. 
    "Qu'on le veuille ou non, 2016 sera l'année où soit l'UE 
réussira à contrôler la crise migratoire, soit elle 
s'effondrera", poursuit-il. 
    Robert Fico prône, avec plusieurs dirigeants est-européens, 
une politique anti-immigration. Son gouvernement a saisi la 
justice contre les projets de la Commission européenne de 
répartir entre Etats membres quelque 160.000 demandeurs d'asile. 
Il a fait de la réduction du nombre de réfugiés la priorité de 
son programme électoral en vue des législatives du 5 mars. 
    Le Premier ministre slovaque, qui lié l'arrivée des 
migrants, les attentats du 13 novembre à Paris et les agressions 
sexuelles la nuit du nouvel an à Cologne, juge par ailleurs que 
le multiculturalisme est une "fiction". 
 
 (Tatiana Jancarikova; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 10 mois

    Qu'elle sorte de l'OTAN.