Soirée retrouvailles pour Garry Monk et Stoke City

le
0
Soirée retrouvailles pour Garry Monk et Stoke City
Soirée retrouvailles pour Garry Monk et Stoke City

Il y a quelques milliers d'années, Moïse écartait les eaux. Il y a un an, Victor Moses, alors attaquant de Stoke City, optait pour le plongeon, loin de la mer Rouge, mais dans la surface de réparation de Swansea. Un penalty et une défaite des Swans plus tard, Garry Monk s'en prenait violemment à l'Anglo-Nigérian. Et comme le hasard fait toujours bien les choses, les deux équipes se retrouvent ce lundi soir. Même si la fête aura lieu sans Moses, parti à West Ham.

La coiffure est impeccable, le costume est ajusté, et Garry Monk dégage un charisme indéniable avec ses faux airs de Nicholas Brody de Homeland. Pourtant, ce 19 octobre 2014, lors de la conférence de presse qui suit la défaite de Swansea face à Stoke City, le manager des Cygnes n'a aucune envie de faire du charme. Plutôt de balancer des mots crus : "C'est une décision dégueulasse", "Moses a triché", "C'est un des plongeons les plus flagrants que vous verrez. Vous pouvez regarder un million de matchs, vous ne verrez jamais un autre plongeon comme celui-là. Il devrait avoir honte de lui." Tout y passe, avec un sens de la formule certain, y compris les attaques directes contre l'arbitre du match Michael Oliver. Et comme un collégien insolent convoqué par son CPE, Garry Monk sera bon pour un passage devant la FA, la Fédération anglaise de football.

Angel, Moses et Adam


Les choses avaient pourtant bien commencé pour Swansea, puisque Wilfried Bony avait ouvert le score sur penalty à la demi-heure de jeu après s'être fait rudoyer par ce boucher de Ryan Shawcross. Encourageant pour les Swans, qui restaient sur une série de quatre matchs sans victoire. Mais ça, c'était avant le drame. À peine dix minutes plus tard, l'homme au sifflet, décidément amateur de tirs à 11 mètres, prend la décision qui allait rendre Monk plus fou que son policier toqué d'homonyme. Sur un contact de chochotte avec Àngel Rangel, Victor Moses s'effondre dans la surface, et de ce clash biblique entre un ange et un prophète naît le penalty de la discorde. Soirée à thème "Écritures saintes" oblige, c'est Charlie Adam qui s'empresse de le balancer au fond du but de Fabiański. La soirée de Garry Monk est partie pour devenir un enfer. "Tout le monde dans le stade était étonné" affirmera-t-il plus tard avec un brin de mauvaise foi, le match s'étant déroulé au Britannia Stadium de Stoke City. En seconde période, un Jonathan Walker tout droit sorti du banc allait définitivement tuer les espoirs de Swansea en offrant la victoire aux Potters grâce à son premier but de la saison. L'entrée en fin de match de Bafétimbi Gomis, alors en pleine période de vaches maigres, n'y changera rien, et le show Garry Monk pouvait commencer.

Octobre rouge pour Garry Monk


Également interrogé après…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant