Soins palliatifs : «On nous appelle tard»

le
0
À l'heure de la remise d'un rapport sur l'accompagnement de la fin de vie, quatre acteurs des soins palliatifs dressent un bilan mitigé des pratiques, vues de l'intérieur.

o «Il faut cesser de nous voir comme des oiseaux de mauvais augure»

Le Dr Vincent Morel est président de la Société française d'accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) et médecin de l'équipe mobile de soins palliatifs du CHU de Rennes.

Dr Vincent Morel.
Dr Vincent Morel. Crédits photo : Marc OLLIVIER/ouest-france

Aujourd'hui, les soins palliatifs sont devenus une composante à part entière de la prise en charge médicale. Mais il y a deux bémols. Le premier est l'inégalité d'accès. Les services de soins palliatifs couvr...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant