Sogeti dévoile une application mobile de langage universel

le
0
Sogeti dévoile une application mobile de langage universel
Sogeti dévoile une application mobile de langage universel

(AFP) - Sogeti, filiale du groupe français de conseil et services informatiques Capgemini, a annoncé lundi avoir développé une application mobile grand public de langage universel qui pourra notamment répondre à des besoins dans les domaines médical, éducatif et touristique.Disponible en neuf langues sur Google Play et l'Apple Store, l'application mobile "Talk Different" s'adresse à toute personne qui souhaite communiquer "d'une façon ludique", en associant des images, des textes, des paroles et des sons, indique le communiqué de Sogeti.

Cette application a été mise au point par Marie Spitz, présidente de la société MPSLS qui l'édite.

Cette mère d'une jeune fille autiste avec un trouble sévère du langage a travaillé durant trois ans sur ce projet, avec l'objectif que le résultat soit accessible à tous, pour moins d'un euro le téléchargement, et facile à utiliser.

"La trop grande spécificité des outils proposés au monde du handicap, leur coût et la nécessité de s'y former, les rendent difficilement accessibles et au final isolent la personne handicapée", explique-t-elle à l'AFP.

"Talk Different" permet donc de communiquer simplement via un smartphone ou une tablette à partir d'une bibliothèque de plus de 700 images, qui correspondent aux situations de la vie quotidienne.

L'utilisateur communique en construisant des "bandes phrases", pour certaines animées, associant textes et sons personnalisables.

Ces suites d'images qui constituent une phrase, peuvent être "jouées" en diaporama, en synthèse vocale ou personnalisées avec la voix.

L'utilisateur peut en outre y insérer photos, dessins, enregistrements et exprimer des émotions à l'aide d'"émocouleurs".

En effet la communication des émotions - à savoir l'amour, la colère, la joie, la peur, le plaisir et la tristesse - appelées "émocouleurs" est basée sur le jeu des couleurs,  telles que le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant