Sofiane Feghouli, les confessions amères d'un Franco-Algérien

le
1
Sofiane Feghouli a été un des grands artisans du beau parcours de l'équipe d'Algérie en Coupe du monde.
Sofiane Feghouli a été un des grands artisans du beau parcours de l'équipe d'Algérie en Coupe du monde.

Il est né et a grandi à Saint-Ouen, en région parisienne. Footballeur de talent, il a vite été repéré puis formé à Grenoble. Or, à 25 ans, Sofiane Feghouli fait les beaux jours de l'équipe d'Algérie, dont il a été l'une des pièces maîtresses lors de la dernière Coupe du monde, permettant aux Fennecs de bousculer, en huitième de finale, le futur champion du monde allemand. Le joueur du Valence CF ferait-il partie de ces nombreux binationaux tentant leur chance dans le pays d'origine de leurs parents, faute de pouvoir évoluer chez les Bleus ? Loin de là. Avec son niveau, Sofiane Feghouli aurait pu être appelé en équipe de France. Le problème est en réalité bien plus profond. "Je suis français (...) mais je ne me sens pas pleinement intégré dans la société française", lance-t-il sans détour dans une interview au quotidien L'Équipe. "Quand je vois l'état de la société française et ce qu'il s'y passe, je n'ai pas besoin de rentrer dans les détails..." Des propos recueillis le 19 décembre dernier - donc trois semaines avant les attentats de Paris - mais plus que jamais d'actualité.Le cas Zinédine ZidaneInvité à s'exprimer sur les "détails" évoqués plus haut, Sofiane Feghouli pointe alors les "problèmes qu'il y a vis-à-vis des Africains... Nos grands-parents ont combattu pour la France, mais je ne ressens aucune reconnaissance", souligne-t-il. Et le Franco-Algérien d'évoquer, à mots couverts, le racisme...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Aston54 le mardi 20 jan 2015 à 17:14

    Alors liez vos actes à vos paroles... renoncez à la nationalité française!!! Ce qui est embettant c'est que cette population issue de l'immigration demande non pas un reconnaissance mais bien plus... des excuses, une repentance de la France. Je rappelle à ce monsieur que ramemer à la population de l'Algérie de l'époque, les français ont été deux fois plus nombreux à partie combattre que les autochtones...sans que pour autant cela donne plus de mérite aux uns qu'aux autres.