Sofiane Boufal, la bonne pioche lilloise

le
0
Sofiane Boufal, la bonne pioche lilloise
Sofiane Boufal, la bonne pioche lilloise

Arrivé le 9 janvier en provenance d'Angers, Sofiane Boufal a éclaboussé la Ligue 1 de son talent pendant cinq mois. De quoi convaincre les dirigeants lillois que les 4 millions d'euros investis sur le Franco-Marocain étaient un très bon investissement...

Le 9 janvier dernier, Lille a créé une petite surprise en claquant 4 millions d'euros sur Sofiane Boufal. Certes meilleur joueur de la première partie de saison du SCO d'Angers (16 matchs, 4 buts, 3 passes décisives), le milieu offensif franco-marocain de 21 ans ne facturait qu'une saison et demie de Ligue 2, avec des statistiques loin d'affoler les compteurs. Mais les supporters du SCO savaient, et le reste des observateurs a rapidement compris en regardant les matchs du LOSC à partir de janvier 2015 : véloce, percutant, mais aussi culotté - à peine arrivé, il s'est mis à tirer les penalties à Lille -, le milieu offensif a rapidement fait valoir des qualités développées en futsal ou en observant son idole Ronaldinho.

Proche de la sortie en U17


Une belle revanche pour un jeune homme qui, à 17 ans, aurait pu être éjecté du centre de formation angevin, car il n'était pas assez grand et costaud. À l'époque, c'est le lobbying de plusieurs techniciens convaincus par ses qualités techniques qui lui avait assuré un sursis. Moins de cinq ans plus tard, le Franco-Marocain a donné raison à ses bienfaiteurs et forcé Lille à accélérer ses plans initiaux - à savoir un recrutement cet été - et faire chauffer la carte bleue pour ne pas se faire souffler ce talent par une rude concurrence, notamment de Marseille. Même si le joueur avait visiblement une préférence, selon son agent Yvan Le Mée, interrogé dans La Provence : "L'idée était d'aller là où il avait la place de prendre du temps de jeu. À l'OM, il se serait retrouvé en concurrence. Le LOSC est le club parfait, ni trop gros, ni trop petit."

Trop petit, trop jeune ou trop timide, le joueur ne l'a pas été depuis cinq mois. En 16 apparitions de Ligue 1, il a marqué trois fois - dont deux penalties -, délivré trois passes décisives dont deux sur le même match contre Bordeaux, gagnant ainsi sa première standing ovation lilloise, probablement pas la dernière. 1 000 minutes de jeu et un statut de révélation de la seconde partie de saison en Ligue 1, qui devraient lui assurer un statut de titulaire en puissance dans le onze d'Hervé Renard, que ce soit en second attaquant ou en numéro 10 derrière le duo d'attaque.

Forcing de la sélection marocaine pour Boufal


Sur des bases statistiques aussi bonnes qu'en Ligue 2, le feu follet a croqué à pleines dents dans l'étage du…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant