Sofia craint un afflux de réfugiés après le putsch turc avorté

le
0
    SOFIA, 22 juillet (Reuters) - La Bulgarie se prépare à un 
éventuel afflux de migrants et réfugiés à sa frontière sud après 
le putsch avorté en Turquie, a déclaré vendredi le Premier 
ministre Boïko Borissov. 
    Les patrouilles à la frontière avec la Turquie ont été 
renforcées et 150 à 200 migrants sont interpellés chaque jour 
depuis la tentative de coup d'Etat du 15 juillet, a-t-il dit.  
    "La situation est devenue beaucoup plus spectaculaire", a 
poursuivi le chef du gouvernement bulgare. "Nous nous préparons 
à un grave problème avec les réfugiés (...). L'armée, la police 
et la gendarmerie, tout le monde est sur le pont." 
    Boïko Borissov a ajouté qu'il devait rencontrer le président 
turc Recep Tayyip Erdogan à Istanbul le 24 août. Tout en jugeant 
qu'il fallait maintenir le contact avec Ankara, il a critiqué 
certaines mesures prises par le pouvoir turc depuis le putsch 
avorté. "Nous ne comprenons pas les arrestations de 
journalistes, de juges, d'enseignants", a-t-il dit. 
    La Bulgarie a interpellé quelque 14.000 migrants et réfugiés 
au cours des six premiers mois de l'année, contre 21.000 lors du 
premier semestre 2015.  
    Peu d'entre eux veulent rester dans le pays le plus pauvre 
de l'Union européenne, préférant poursuivre leur chemin vers des 
destinations comme l'Allemagne ou la Suède. 
 
 (Angel Krasimirov; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant