Sofia bloque les ambitions européennes de Skopje

le
0
L'ouverture des négociations d'adhésion de la Macédoine est bloquée du fait de son conflit avec la Grèce, un front du refus qu'a rejoint la Bulgarie.

Sofia

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont refusé, le 11 décembre, de fixer une date d'ouverture des négociations d'adhésion avec la Macédoine, notamment à cause du refus d'Athènes de reconnaître cette ex-République yougoslave sous ce nom, dont elle revendique les origines géographiques et culturelles. Mais c'est l'opposition de la Bulgarie qui a mis le feu aux poudres à Skopje, où les médias ont accusé Sofia de faire «le sale boulot des Grecs».

La Bulgarie, qui fut le premier pays à reconnaître la Macédoine en 1992, a justifié son refus par un regain de «rhétorique nationaliste» à Skopje. Les relations entre les deux pays connaissent régulièrement des pics de tension. Selon Sofia, cela est principalement dû à la politique du gouvernement de Nikola Gruev­ski, qui ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant