Sodexo prudent malgré la bonne tenue des émergents

le
0
SODEXO PRUDENT MALGRÉ LA BONNE TENUE DES ÉMERGENTS
SODEXO PRUDENT MALGRÉ LA BONNE TENUE DES ÉMERGENTS

PARIS (Reuters) - Sodexo a fait état mercredi d'une légère accélération de sa croissance au 3e trimestre de son exercice 2012-2013 grâce aux pays émergents, Amérique latine en tête, dans un contexte économique toujours difficile, qui incite le groupe à la prudence et à réduire encore ses coûts.

Les ventes du spécialiste de la distribution collective et des titres de services prépayés ont ainsi totalisé 14.219 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'exercice, soit une croissance interne de 2,3% au regard des 2,4% attendue par des analystes et des 2,1% réalisée au premier semestre.

La progression dans les pays émergents ressort à 7%, contre 0,8% en Europe de 1,4% en Amérique du Nord.

Sodexo a confirmé prévoir pour l'exercice une croissance interne comprise entre 1 et 2%, précisant toutefois qu'elle devrait se situer dans le bas de la fourchette.

"La croissance organique sera probablement dans le bas de la fourchette car il faut du temps pour que les contrats en Europe atteignent leur rythme de croisière", a déclaré Michel Landel, le directeur général au cours d'une conférence téléphonique.

Il a aussi évoqué la faiblesse de l'activité touristique en France à cause des intempéries. Sodexo, qui exploite les bateaux parisiens, a récemment acquis Les Yachts de Paris.

Le quatrième trimestre devrait également pâtir d'effets de base négatifs, liés notamment aux Jeux Olympiques de Londres l'an dernier.

Le groupe a également confirmé ses objectifs de moyen terme : une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires de 7% et une marge opérationnelle consolidée de 6,3% à la fin de l'exercice 2014-2015.

LE BRÉSIL, UN ATOUT AUSSI POUR EDENRED

Guillaume Rascoussier, analyste chez Oddo, juge cette croissance correcte, mais il note toutefois qu'elle est inférieure à celle du britannique Compass, n°1 du secteur, dont le rythme de croissance est située entre 4 et 5%.

Il observe néanmoins que les revalorisations salariales intervenues au Brésil ont un impact positif sur l'activité de Sodexo ainsi que sur celle d'Edenred, qui réalise 40% de son Ebit dans ce pays, contre environ 14% pour Sodexo.

Edenred doit publier son chiffre d'affaires du deuxième trimestre le 24 juillet prochain.

Sodexo a annoncé mardi envisager de supprimer 217 postes en France afin de réduire ses coûts.

Vers 11h25, le titre Sodexo progressait de 1,3% à 67,76 euros, faisant ressortir une capitalisation boursière de 10,6 milliards d'euros, tandis que le titre Edenred s'adjugeait 0,9% à 23,51 euros, portant sa capitalisation à 5,3 milliards.

Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant