Sodexo parie sur l'offre diversifiée et les émergents

le
0

par Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Sodexo envisage d'étendre son offre de services au-delà de son activité principale dans la restauration et parie sur son développement dans les pays émergents pour soutenir sa croissance face au ralentissement économique en Europe.

Le numéro deux mondial de la restauration collective derrière le britannique Compass compte se développer principalement par croissance interne mais n'exclut pas des acquisitions de petite ou moyenne taille dans les services sur site hors restauration ('facilities management') et dans l'activité avantages et récompenses, a déclaré jeudi son directeur général Michel Landel lors d'une interview à Reuters.

"Ces deux gros leviers (sur une offre diversifiée et les marchés émergents) nous permettent d'être relativement, même très confiants sur l'avenir", a-t-il dit.

"A court terme, nous avons annoncé cette année que nous aurions une croissance qui serait limitée, mais à moyen et long terme nous sommes très bien positionnés."

Sodexo, qui sert tous les jours 75 millions de consommateurs dans 80 pays, prévoit une croissance "modeste" de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel pour l'exercice 2012-2013 qui sera clos fin août, en raison d'une conjoncture difficile en Europe.

Le groupe donnera plus de précisions sur ses objectifs financiers à l'occasion de la publication de ses résultats semestriels le 18 avril.

Sodexo, qui emploie 420.000 personnes dans le monde, gère des cantines et des services aussi bien pour les entreprises que pour l'armée, les écoles, les hôpitaux et les prisons. Il fournit également des Pass Repas, Pass Cadeaux et Pass Transports pour les salariés.

Avec une trésorerie de plus d'un milliard d'euros et un ratio d'endettement (dette/fonds propres) de 21%, la société a "les moyens de financer sa croissance", a souligné Michel Landel.

RÉÉQUILIBRER LES ACTIVITÉS

Fondé en 1966, Sodexo affiche désormais une capitalisation boursière de 11 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires de 18,2 milliards d'euros en 2011-2012.

L'activité de restauration, arrivée largement à maturité, compte encore pour 70% des ventes de Sodexo.

Mais depuis plusieurs années, le groupe tend de plus en plus à mettre l'accent sur les autres activités à plus forte croissance comme les services sur site hors restauration ('facilities management') pour répondre à la demande croissante des entreprises et des Etats d'externaliser leurs services dans un contexte de réduction de coûts.

L'activité de 'facilities management' regroupe des services techniques tels que l'entretien des bâtiments, la gestion des besoins énergétiques, l'accueil, l'entretien technique, la gestion des salles de réunion, le nettoyage ou encore le jardinage.

Elle représente 26% des ventes de Sodexo et est appelée à être le principal levier de croissance du groupe.

La société se donne pour objectif de faire passer la part du 'facilities management' dans son chiffre d'affaires entre 35% et 40% d'ici trois à quatre ans, a indiqué Michel Landel.

La croissance de cette activité est trois fois supérieure à celle de la restauration, a-t-il précisé.

"La restauration seule peut être prise comme une commodité. Elle reste un métier important et stratégique mais aujourd'hui nous offrons aussi d'autres services", a souligné le directeur général.

FOCUS SUR LES ÉMERGENTS

Face au ralentissement économique en Europe qui pèse sur son activité, Sodexo s'est développé dans les pays émergents qui représentent désormais 20% de son chiffre d'affaires pour un effectif de 156.000 personnes.

Sodexo s'est déjà positionné comme numéro un sur le 'facilities management' et l'activité Avantages et Récompenses en Amérique latine, et notamment au Brésil. Le groupe est aussi fortement implanté en Inde et en Chine.

Sodexo a principalement privilégié la croissance interne pour son développement dans les pays émergents mais a tout de même réalisé quelques acquisitions ces dernières années.

Dans le 'facilities management', le groupe a racheté le brésilien Puras do Brasil et la société indienne MacLellan India. Sodexo a aussi acquis le mexicain Servi-Bonos, spécialisé dans les tickets-restaurant.

Sodexo a par ailleurs commencé à investir en Thaïlande, au Viêtnam et en Indonésie, des pays qui devraient contribuer à sa croissance dans les prochaines années.

Le groupe compte se développer dans les pays émergents principalement par croissance interne, notamment car le nombre de cibles pour une acquisition y reste faible, a indiqué Michel Landel.

En Europe, Sodexo a déjà pris des mesures pour faire face à la conjoncture économique morose en annonçant en novembre un plan d'économies et de suppressions d'emplois qui doit lui permettre d'atteindre son objectif d'une marge opérationnelle à 6,3% en 2014-2015, à comparer à une marge de 5,4% en 2011-2012.

Le groupe vise également une croissance annuelle de son chiffre d'affaires de 7% en moyenne au même horizon.

En septembre, son concurrent Compass a pour sa part annoncé son intention de réduire ses activités en Europe du Sud.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant