Sociétés d'intérim : encore des valeurs à l'achat

le
0
Sociétés d'intérim : encore des valeurs à l'achat
Sociétés d'intérim : encore des valeurs à l'achat
(lerevenu.com) - Le parcours est spectaculaire : depuis mai 2012, le secteur de l'intérim a plus que doublé en Bourse. Adecco, Manpower et Randstad, les trois leaders mondiaux, ont bondi de 60 à 80%. Et ce n'est rien face à l'envolée des acteurs français du travail temporaire. Groupe Crit, DLSI ou encore Synergie ont vu leur capitalisation respective multipliée par trois à six sur la période. Une anomalie alors que la reprise économique reste pauvre en créations d'emplois ? C'est tout le contraire. Car le marché anticipe. 

Activité de charges fixes, donc très sensible à la conjoncture, le secteur de l'intérim va profiter de la reprise économi­que qui s'annonce. Les entreprises ont fortement réduit leurs coûts, donc leurs personnels. Pour faire face au regain d'activité, elles vont, avant de se résoudre à embaucher, profiter de la flexibilité de la main-d'?uvre du travail temporaire. 

Jusqu'ici en retard sur ses voisins européens, le marché français donne depuis le début 2014 des signes clairs : l'emploi intérimaire repart. Et les résultats vont suivre. Les valorisations se tendent Géants mondiaux comme acteurs domestiques vont profiter de cette tendance. Mais les seconds y seront plus sensibles. Tout d'abord, en dépit d'une internationalisation croissante, la France domine encore dans ces activités. Ensuite, leurs résultats vont encore profiter de l'effet du crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice).

En 2013, ce crédit d'impôt

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant