Société Générale vend Geniki à Piraeus Bank

le
0
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE SE SÉPARE DE GENIKI
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE SE SÉPARE DE GENIKI

PARIS (Reuters) - La Société générale a annoncé vendredi la vente de sa filiale grecque Geniki Bank, déficitaire, à Piraeus Bank pour un million d'euros, une transaction qui se soldera par une perte d'environ 100 millions dans ses comptes du troisième trimestre.

La banque française a précisé dans un communiqué que cette opération, attendue par les marchés depuis plusieurs semaines, n'aurait pas d'impact significatif sur ses ratios prudentiels.

La cession intervient au surlendemain de l'annonce par le Crédit agricole de la vente de sa filiale grecque Emporiki à Alpha Bank.

Société générale et Piraeus Bank étaient entrés en discussions exclusives le 3 octobre.

Le groupe bancaire français souligne qu'il investira 444 millions dans Geniki dans le cadre de la transaction, et qu'il souscrira à une obligation émise par Piraeus Bank estimée à 163 millions d'euros.

"Aucun financement résiduel ne sera apporté à Geniki Bank par Société générale après la clôture de la transaction", est-il indiqué dans le communiqué.

Les banques françaises ont annoncé l'an dernier de vastes programmes de réductions d'actifs en vue de renforcer leurs bilans à l'approche de l'entrée en vigueur des accords prudentiels de Bâle III.

Les banques grecques affrontent de leur côté une crise économique sans précédent et ont dû faire face au défaut partiel d'Athènes sur sa dette publique.

A 15h10, l'action Société générale reculait de 1,8% à 26,29 euros à la Bourse de Paris. L'indice sectoriel européen des banques de la zone euro cédait 2,16% au même moment.

Société générale s'attend à finaliser l'opération avant la fin de l'année.

Cyril Altmeyer et Matthias Blamont, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant